Rêves réalisés en 2019

Rêves réalisés en 2018 par l’association fées des rêves pour les enfants malades et handicapés.

  • Des actions au quotidien :
    * Des animations ludiques :
    L’association fées des rêves offre tout au long de l’année :
    - Une animation musicale hebdomadaire au 6ème étage (pédiatrie spécialisée, médecine infantile : neurologie, pneumologie, maladies héréditaires du métabolisme, cardiologie). Yancuba passe de chambre et chambre pour animer l’étage avec le son doux de sa Cora.
    animation musicale timone 2019unnamed (1)
    - Une animation musicale et ludique « À petits sons » 2 fois par mois au 13ème étage (chirurgie pédiatrique).
    * Des animations de soins dans les services pédopsychiatriques :
    1- des cours de cirque hebdomadaires au service hospitalisation de jour de l’Espace Arthur de l’hôpital Salvator de Marseille. (3100 euros)
    2- des cours de cirque hebdomadaires au CAMPS d’Aix-en-Provence. (4100 euros)
    3- des séances de médiation animale à l’USIA à l’hôpital Nord de Marseille. (2000 euros)
    4- des séances de médiation animale au CEPES du Rousset. (2400 euros)
    5- des cours d’escalade hebdomadaires pour l’hôpital de jour pour enfant d’Aix-en-Provence. (3700 euros)
    6- un atelier artistique de janvier à juin au CMP de Vitrolles. (1400 euros)
    7- un projet d’animation à l’IME  » La pépinière » à La Ciotat est en cours d’étude.Description des différentes structures hospitalières et intérêt des activités proposées ou demandées :
    1- Les cours de cirque au service hospitalisation de jour de l’Espace Arthur :
    L’Espace Arthur propose une offre de soins axée sur les problématiques de l’adolescence. On y trouve trois niveaux de prise en
    charge avec des espaces d’accueil et de consultations spécialisées, un hôpital de jour pour les refus scolaires anxieux et une
    hospitalisation temps plein pour l’évaluation des situations de crise liées à divers troubles psychopathologiques et/ou à des facteurs
    environnementaux. Les prises en charge sont résolument intégratives associant des thérapies individuelles ou de groupe à la fois
    pour les adolescents mais aussi pour leur familles, une approche corporelle et de nombreuses activités culturelles (financées en
    partie par des associations). Un ancrage important avec la scolarité est également proposé par la présence sur le site de l’Hôpital
    Salvator d’une équipe pédagogique détachée de l’Éducation Nationale.
    Le service de Psychiatrie de l’Adolescent comprend :
    une unité d’hospitalisation temps plein d’une capacité de 10 lits
    une unité d’hospitalisation de jour, 8 adolescents par 1/2 journée
    un secteur de consultations spécialisées
    un centre médico-psychologique au 15 Bd Salvator dans le 6ème arrondissement de Marseille qui reçoit les patients du secteur
    (4ème, 5ème, 6ème et 7ème arrondissements)
    une unité de pédopsychiatrie de liaison intervenant sur l’Hôpital de la Timone Enfant.
    L’Hôpital accueille des adolescents de 11 à 18 ans présentant un refus scolaire anxieux en lien avec divers troubles
    psychopathologiques (troubles anxieux sévères, anxiété sociale, troubles dépressifs, etc.). La mission principale de l’Espace Arthur
    est d’aider l’adolescent à se construire et à progresser sur les plans psychologique, social et scolaire. Associé à une prise en
    charge pluridisciplinaire, l’éducateur en Activités Physiques Adaptées propose à l’adolescent, au travers de l’activité cirque :
    - Un espace structuré : l’adolescent participant à l’activité cirque en accepte les règles et consignes, les horaires…
    - Un travail sur les habiletés sociales : l’adolescent s’intègre à un groupe et doit apprendre à collaborer avec ses membres, que ce
    soit l’intervenant, le soignant ou les autres adolescents.
    - Un travail de co-construction de projet : l’adolescent fait partie d’une équipe.
    Ensemble, ses membres imaginent un spectacle qu’ils présentent ensuite aux autres adolescents et aux soignants de l’Espace
    Arthur. L’échéance de la représentation publique nécessite également une certaine responsabilisation et de l’autonomie de la part
    de l’adolescent.
    L’activité cirque permet également à l’adolescent d’entreprendre un important travail sur soi :
    - L’expression de soi par le développement de la créativité.
    - L’estime de soi par la valorisation liée à l’accomplissement d’une tâche.
    210
    2- Les séances de zoothérapie à l’USIA :L’USIA est une unité de soins intensifs pour adolescents qui accueille des adolescents de 12 à 18 ans d’une capacité de 4 patients. Elle est ouverte depuis janvier 2016.
    Ces adolescents en difficulté sont accueillis pour une durée de 1 semaine renouvelable.
    Pendant l’hospitalisation le but est d’éviter au maximum de les isoler.
    Pour se faire l’équipe soignante met en place divers ateliers de médiation sur l’unité mais aussi sur l’extérieur. La zoothérapie en fait partie. Elle se fait tous les 15 jours le mardi matin de 11h à 12h sur l’hôpital Edouard Toulouse, au sein du parcours sportif.
    Grâce à cette activité financée par Fées des rêves les patients peuvent vaincre pour certains leur appréhension et pour d’autres les emmener à dépasser leurs craintes pour aller vers l’inconnu. Parfois il est plus simple de communiquer avec l’animal car la peur d’être jugée n’est pas présente et une fois la confiance gagnée c’est alors que le jeune pourra aller vers l’autre sans peur ni appréhension.
    L’équipe soignante espère de cette activité qu’elle apporte aux adolescents, une découverte mais aussi une sensibilisation à l’autre.
    La zoothérapie est un outil pour d’accompagner au mieux les adolescents.
    La présence d’un animal comme médiation les aide à mettre en mots des problèmes, des angoisses, des questionnements. La zoothérapie permet de développer les habiletés sociales, l’empathie et la maîtrise de soi, ces valeurs dont nous avons besoin pour vivre en société.
    La thérapeute Valérie effectue ce travail avec son chien nommé Sun mais aussi parfois avec d’autres animaux de compagnie. Sun facilite la verbalisation, soit parce que le patient projette sur lui des sentiments qui lui sont propre, soit parce que Sun agit en miroir.
    Il apprécie les caresses, et le temps passé par l’adolescent à s’occuper de lui. Il lui rend par des marques d’affection. Il permet au patient de reprendre confiance en lui, notamment lorsqu’il parvient à faire exécuter un ordre au chien, à le commander, se faire obéir et respecter de lui par la parole.
    Valérie emmène aussi des reptiles pour travailler avec les perceptions sensorielles des adolescents. Ils vont au-delà de leur crainte pour échanger avec les animaux. Il lui arrive parfois de venir accompagnée de lapins. A ce moment, l’adolescent travaille le soin apporté à l’autre.
    Par conséquent, en observant l’attitude de l’animal, on peut émettre des hypothèses sur la prise en charge du patient.
    Les séances de zoothérapie responsabilisent l’adolescent en devenant acteur de ses soins et en lui permettant de se valoriser.
    En passant du statut de soigné au statut de soignant, de passif il devient actif, et se sent utile.3- Les séances de zoothérapie au CEPES du Rousset :L’IME du CEPES de Rousset travaille avec des jeunes adolescents entre 12 et 15 ans avec des troubles autistiques.
    Depuis la mise en place un mardi sur deux une activité médiation animal avec les adolescents concernés, les éducateurs ont pu observer le bien fait et l’apaisement que peut leur apporter les animaux.
    Ce projet permet aux jeunes de :
    - Développer la communication et les échanges
    - Lutter contre le repli sur soi
    - Créer une stimulation sensorielle
    - Réduire l’anxiété et procurer de l’apaisement
    - Leur permettre de rentrer en interaction social avec les animaux4- Cours de cirque hebdomadaires au CAMPS d’Aix-en-Provence :

    Le Centre d’Action Médico-Sociale Précoce est un lieu de consultation, d’orientation et de traitement spécialisé dépendant du CH d’Aix-en-Provence pour le jeune enfant, de la naissance à 6 ans, avec ses parents. Les difficultés de développement du petit enfant y sont évaluées et prises en charge. Elles peuvent être diverses : retards de développement ou de langage, troubles du comportement ou de communication, déficits moteurs, sensoriels ou intellectuels.
    Depuis septembre 2015, une animation hebdomadaire autour des arts du cirque a été mise en place. Cette animation est co-animée par 2 professionnels du CAMPS ( éducateurs spécialisés) et un intervenant extérieur de formation « cirque », artiste de l’association « Le fil d’Ariane ». L’intervenant extérieur participe également à un travail de reprise des séances avec un psychologue du CAMPS, environ toutes les six semaines, afin de réfléchir sur le fonctionnement du groupe, les difficultés rencontrées, les progrès, les interactions entre les enfants, avec les adultes.
    Les arts du cirque constituent un espace de rencontre, de découverte et de plaisir. L’objectif du groupe n’est pas d’obtenir des performances physiques, mais à travers cette discipline, en mobilisant des aptitudes psychomotrices (gestion de l’équilibre, recherche des points d’appuis, repérages spatiaux), permettre à l’enfant de faire des expériences au niveau de sa motricité globale et l’amener à développer une confiance en soi. En parallèle, il permet aux enfants de vivre des expériences de groupe (écoute, interactions, partage, entraide … ).
    Egalement, par cette approche, l’équipe de soin essaye de stimuler la curiosité et la créativité, les prises d’initiatives, la liberté de mouvement et de permettre un lieu d’expression (peur, refus, plaisir/déplaisir, satisfaction, …). Des ressources psychiques sont mobilisées, comme la patience, la persévérance, la ténacité, les capacités d’écoute, d’attention et d’observation, …
    Au terme de ces 3 années d’expérience, la participation régulière des enfants rendue possible par l’investissement des familles, le plaisir qu’ont les enfants à venir au groupe, ainsi que les progrès constatés au niveau de la confiance en soi, de la motricité globale, dans les interactions entre les enfants, amènent l’équipe de soin à être satisfaite de la manière dont se déroule l’activité thérapeutique et à espérer pouvoir la poursuivre.

    35686696_1819249984810490_419389348702584832_n35723461_1819249461477209_356828438457221120_n35643623_1819249481477207_3910552454399262720_n

    5- Cours d’escalade à l’hôpital de jour d’Aix-en-Provence :

    L’hôpital de jour pédopsychiatrique est rattaché au centre hospitalier Montperrin. Il accueille des enfants de 3 à 12 ans souffrant de troubles autistiques, dont les manifestations se traduisent par des angoisses, une agitation motrice, des stéréotypies pouvant les « enfermer » dans des comportements répétitifs et les isoler des autres. Ces manifestations amènent le personnel soignant à proposer des activités notamment, pouvant les aider à se détacher de ce type de comportement. L’activité d’escalade, représente de ce point de vue, une activité exigeant concentration et une forme de « confrontation » à la réalité. Cela aide les enfants à sortir de leurs rituels, prendre confiance en eux, trouver plaisir à réussir, entrer en communication. Cette activité se déroule dans un cadre naturel, sécurisé et encadré par un moniteur agréé pour cette activité et le handicap.
    41149346_1943323249069829_877201655223812096_n41151294_1943323089069845_8720194005125562368_n

  • Du matériel :
  • Des rêves :
    * Janvier:
    - L’association offre une journée de randonnée en montagne à l’occasion du voyage thérapeutique des adolescents soignés à Oxalis à Aix-en-Provence.
    * Février :
    - Guillaume, soigné à Reims assiste au match de Rugby France/Ecosse au stade de France avec son frère.
    * Mars :
    - Loan, assiste au concert d’Amir accompagnée de ses parents et de ses 3 frères et soeurs.
    * Avril :
    - Rachel, accompagnée de sa cousine et de ses cousins assiste au spectacle de Kev Adams à Lille.
    * Mai :
    - Paul, soigné à l’hôpital de la Timone assiste au Grand Prix de Monaco. Il est accompagné de son père et de son frère.
    * Juin :
    * Juillet :
    * Août :
    *  Septembre :
    * Octobre :
    * Novembre :
    * Décembre :
Cette entrée a été publiée dans ils viennent de vivre leur rêve, Les rêves d'enfants. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.