L’école numérique à l’hopital de la Timone

Au sein des services pédiatriques de l’hôpital de la Timone à Marseille,
de nombreux enfants se retrouvent isolés du fait de leur maladie.
En effet au-delà de la maladie qui les touches (Cancer…), ils subissent une double
peine de par leur incapacité à suivre une scolarité le temps de leur hospitalisation.
Bien que souvent hospitalisés dans des services pédiatriques de renom, leur
maladie les oblige à rester isolés du monde extérieur (incapacité à sortir de
l’hôpital, placement en chambre stérile…), ces enfants viennent des Bouches-du-
Rhône mais aussi de beaucoup plus loin (autres départements, pays du Moyen-
Orient ou d’Afrique), francophones ou allophones.
Ce projet nous touche tout particulièrement car une de nos bénévoles a été
atteinte d’une forme de cancer de l’enfant et a dû suivre une grosse partie
de sa scolarité en milieu hospitalier.
Sans ce matériel informatique (les livres ne peuvent pas être stérilisés) elle
s’est par moment retrouvée isolée et dans l’incapacité de poursuivre
normalement sa scolarité.
Elle souhaitait que l’association puisse mener ce projet et ainsi faire que les enfants malades de l’hôpital de la Timone puissent continuer leurs études malgré la maladie.

Ce projet a pour objectif de fournir des cartables numériques (tablette, PC,
supports de cours…) et du matériel pour diffuser ces cours (rétroprojecteur,
serveur informatique contentant les cours, imprimantes…) et ceux afin de
développer l’école numérique à l’hôpital de la Timone de Marseille.
Il doit contribuer au principe de l’école inclusive en secteur hospitalier en aidant les enfants à retrouver au mieux une scolarité dans leur établissement d’origine après leur hospitalisation.
Il s’agit de leur permettre de poursuivre leur scolarité sans subir un double handicap.
Les centres scolaires des hôpitaux pédiatriques Timone et Nord souhaitent s’appuyer
sur les nouvelles technologiques en tant que supports pédagogiques. Ceci vise à
permettre aux enfants d’avoir les moyens d’assouvir leur goût de l’apprentissage
malgré la maladie et ainsi de garder un peu de normalité dans leur vie.
Chaque année, l’école à l’hôpital doit permettre à plus d’une trentaine d’élèves de passer
leurs examens à l’hôpital dans des conditions de confort maximal, que ce soit en classe
ou en chambre, et à plus de 2500 élèves de ne pas avoir de rupture dans leur scolarité
durant leur période d’hospitalisation.

Grâce à l’implication de nombreux partenaires ce projet a pu voir le jour ainsi :

1- La ​fondation Orange​ a participé à ce projet à hauteur de 10 000 euros de dons en nature, en offrant :

○1 kit serveur Raspberry

○10 tablettes

○1 rétroprojecteur

○1 scanner

2- La ​fondation EDF​ a participé à ce projet à hauteur de 10 000 euros.

3- La ​Fondation BNI ​a participé à ce projet à hauteur de 4 000 euros.

4- Les employés de la société Idéol à La Ciotat nous ont aidé à installer le matériel.

5 – La société LDLC à Plan de Campagne nous a fait bénéficier d’un tarif très avantageux à l’achat du matériel.

Ainsi grâce à ces partenaires, l’ensemble du matériel fourni aux Centres scolaires comprend:

●1 rétroprojecteur

●1 scanner

●10 tablettes numériques avec leurs étuis de protection

●1 kit serveur Raspberry

●16 PC portables

●16 clés USB de 64 GB

●Installation sur tous les ordinateurs d’une suite de logiciels bureautique

 

L’Association Fées des Rêves remercie chaleureusement tous ses partenaires pour leur contribution dans ce projet qui va permettre d’améliorer les conditions d’accueil et d’hospitalisation des enfants.

 

Notre objectif est de pouvoir poursuivre ce projet, de suivre la scolarité des enfants, de rester en lien avec l’équipe pédagogique afin de pouvoir leur apporter notre aide autant que nous le pouvons.

 

55503446_2101369836584415_4814057627510112256_n55786347_2101369783251087_3328215392265961472_n56178510_2101369366584462_6792120685587070976_n

01011501 (2)

Cette entrée a été publiée dans Actualités de l'association, ils viennent de vivre leur rêve. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.